ON MANGE QUOI AU PETIT DEJ’ ?

Il n’y a pas de bonne réponse ici !

On peut avoir plusieurs approches du petit déjeuner : ceux qui n’en prennent pas, ceux qui prennent une collation frugale, et ceux qui aiment les gros petits déjeuners.

Je pense qu’il faut avant tout s’écouter : est-ce que j’ai faim le matin ?

Si la réponse est non, pas la peine de se forcer à manger ! Le système digestif et le foie sont peut-être un peu saturés et ont besoin de plus de temps pour terminer leur travail de détox. Il est d’ailleurs recommandé de laisser au moins 12h entre la fin du dîner et le repas suivant afin de laisser à l’organisme un laps de temps suffisant pour remettre les compteurs à 0 (la nuit, le corps effectue tout un travail de détox et d’auto-réparation très importants pour son bon fonctionnement).

Dans ce cas, un thé vert, une tisane ou une eau citronnée seront très bien pour réveiller l’organisme en douceur et vidanger l’estomac 🍋

Si en revanche vous avez faim, privilégiez un petit déjeuner riche en protéines (animales ou végétales) et en bons gras (vive les oméga 3 !) afin d’apporter au corps le matériel dont il a besoin et ne pas perturber la glycémie. En effet, un petit déjeuner trop riche en sucres rapides va vous faire entrer dans le cercle vicieux des fringales/coup de barre/envies de sucres dès le matin … on évite donc le pain blanc, la confiture, les viennoiseries, etc !🥐

On peut en revanche prendre :

  • Une tartine de pain complet au beurre avec un oeuf coque ou au plat (gardez le jaune coulant pour profiter de ses vitamines et améliorer sa digestibilité),
  • Un porridge aux flocons d’avoine et graines de chia avec quelques noix 
  • Une crêpe de sarrasin (la galette bretonne !) avec de la purée d’amande
  • Un pudding de chia

Si votre faim est assez légère ou si vous vous levez tard, préférez une collation plus légère, composée d’un fruit frais et quelques oléagineux ou d’un Miam-O-Fruits 🍌

D’un jour à l’autre, votre appétit peut varier. N’hésitez donc pas à varier aussi vos petits déjeuners !

PS : Vous trouverez les recettes du pudding de chia et du Miam-O-Fruits sur le blog. Je vous posterai prochainement celle du porridge 😉

PRATIQUE

Je dois reconnaître que ma pratique personnelle du yoga n’a jamais été très assidue : pas le temps, pas l’énergie ou juste la flemme … Me lever à 6h du matin pour saluer le soleil ne fait pas partie de mes rituels 🙃 et les journées passent vite quand on est une « mompreneur » !

Mais la principale raison, c’est que je n’aime pas pratiquer seule ! J’aime l’énergie du groupe, pouvoir être ajustée par un.e prof pour progresser et ne pas me blesser, et tout simplement être inspirée ! Le lâcher-prise est bien plus important lorsque je suis le flow d’un autre enseignant : je me laisse porter, je n’anticipe pas la prochaine posture, je profite juste du voyage 😌

Autant vous dire qu’en ce moment, mes profs préférés me manquent beaucoup ! 

En attendant que les studios réouvrent leurs portes, je suis quelques cours en live, et je pratique (un peu) seule.

J’ai aussi conscience que le yoga ne se pratique pas que sur un tapis : j’essaie de pratiquer ses valeurs au quotidien (les fameux Yama et Niyama : honnêteté, non-violence, etc). Je profite de quelques minutes au calme pour faire des respirations complètes. Et je reste à l’écoute de messages de mon corps : quelques étirements ou quelques postures plus dynamiques lorsque j’en ressens le besoin, même si je ne suis pas en legging, même si mon tapis n’est pas à portée de main, même si ce n’est pas « vraiment » une pratique … finalement additionné sur une journée, je fais pas mal de yoga 😉

Et vous, quelle est votre pratique personnelle du yoga ?

LATTE

Dans le prolongement de mon article sur les produits laitiers, j’avais envie de vous faire découvrir mon top 5 des « laits » végétaux et leurs bienfaits🥛:

  • Le lait d’avoine : le plus neutre en goût.

Riche en fibres qui contribuent à la bonne régulation du transit intestinal, ce « lait » contient du calcium, du fer, du magnésium, des vitamines E et B. Son goût est doux et assez proche du lait de vache. Attention il contient un peu de gluten.

  • Le lait de riz : le plus doux et l’un des plus digeste.

Il apporte de la silice, constituant essentiel des os et qui permet la bonne fixation du calcium et du magnésium. Son petit goût fin et naturellement sucré plaît à tous et notamment aux enfants.

  • Le lait de coco : le plus gourmand.

La boisson végétale de coco (à différencier du lait de coco cuisine) est sans doute la plus parfumée. La noix de coco renferme de bonnes graisses, intéressantes pour l’organisme et la santé cardiovasculaire. Il contient des vitamines C et E, du fer, potassium, magnésium, phosphore, cuivre, sélénium et zinc. Boisson isotonique naturelle, elle participe également à la réhydratation.

  • Le lait d’amande : le plus digeste et le plus complet.

Ce lait nutritif est riche en protéines de qualité, présentes en quantités importantes. L’amande apporte des acides gras essentiels, des vitamines A, B et E (antioxydants), et est riche en calcium, fer, magnésium et fibres. L’amande est également recommandée car elle alcalinise l’organisme.

  • Le lait de noisette : reminéralisant et savoureux.

Particulièrement digeste, ce lait est riche en acides gras essentiels, calcium, fer, phosphore, potassium manganèse et offre un apport important d’antioxydants. La noisette renferme également de l’acide folique, très intéressant pour les femmes enceintes.

Ces « laits » peuvent s’utiliser dans vos boissons chaudes (cappuccino, latte matcha, chocolat chaud, chaï, …) et froides (smoothies) ou en cuisine (flan, gâteau, crêpes, etc). Veillez à choisir une boisson végétale bio et sans sucres ajoutés. Idéalement enrichie en algues lithothamne (excellente source de calcium).

Et vous, utilisez-vous des laits végétaux dans vos boissons / préparations culinaires ?

Les produits laitiers sont-ils vraiment nos amis ?

Il y a beaucoup d’avis contradictoires sur le sujet, alors que faut-il penser des produits laitiers ? D’un point de vue santé je veux dire, car d’un point de vue gustatif chacun a déjà son avis sur la question j’imagine 😉

Avant de me former à la naturopathie, je me forçais à manger mes 3 produits laitiers par jour, comme les recommandations officielles le propose, bien souvent sous forme de yaourts allégés…

Je voulais être certaine de ne pas manquer de précieux calcium, consciente qu’en tant que femme l’ostéoporose me guette.

Pourtant je n’ai jamais aimé cela, et pire encore, je créais – sans le savoir, le terrain à différents troubles qui se sont nettement améliorés depuis que j’ai levé le pied sur les produits laitiers (migraines, acné, allergies et rhumes à répétition) !

Nous avons tous une sensibilité différente aux produits laitiers, et je sais que pour les aficionados du fromage ou de la cuisine à la crème fraîche, il sera difficile de changer les habitudes. Alors voici 6 arguments pour vous aider à réfléchir sur votre consommation de produits laitiers :

  • Le lactose contenu dans les produits laitiers devient moins digeste avec le temps (les enzymes permettant de digérer le lactose diminue naturellement après l’âge de 3 ans) pouvant occasionner des ballonnements ou des douleurs mêmes si on n’est pas intolérants au lactose.
  • Les produits laitiers sont acidifiants pour l’organisme. Ils contribuent et aggravent les problèmes inflammatoires (en gros toutes les pathologies en -ite : tendinite, arthrite, rhinite, sinusite, etc).
  • Du fait de leur tendance acidifiante, le calcium qu’ils contiennent est mal assimilés par l’organisme. En effet, pour rééquilibrer le pH sanguin suite à l’ingestion d’un produit laitier, le corps va puiser dans ses systèmes tampons, notamment dans le calcium des os. Ainsi, le calcium apporté sera en grande partie annulé par celui utilisé pour alcaliniser l’organisme.
  • La protéine des produits laitiers – la caséine, notamment celle des produits laitiers de vache, est souvent mal tolérée… La faute aux multiples croisements de races de vache réalisées pour les rendre toujours plus productives, et qui ont fini par faire muter la caséine. Le corps, et notamment l’intestin, ne reconnaît plus la caséine du lait de vache et la considère comme un indésirable, générant réactions immunitaires, inflammation, et à terme hyperporosité intestinale…
  • Les vaches ne sont plus nourris à l’herbe mais aux graines – pleines de pesticides et d’OGM dans les productions non bio… et elles sont gavées d’hormones et d’antibiotiques qui se retrouvent dans leur lait, affaiblissant notre système immunitaire, perturbant notre système endocrinien et fatigant le foie.
  • Les hormones de croissance du lait de vache sont destinés au veau, pour l’aider à prendre plusieurs centaines de kilos en peu de temps. Chez l’homme, ces hormones de croissance sont délétères, elles favorisent le surpoids et stimulent le développement des cellules cancéreuses.

Pour toutes ces raisons, je vous recommande vivement de revoir à la baisse votre consommation de produits laitiers, de privilégier impérativement la filière bio, et de préférer les produits issus de chèvres ou de brebis, bien plus digestes que les produits laitiers de vaches.

Il existe des alternatives bien plus saines pour apporter du calcium à l’organisme : les légumes verts, le sésame, les algues, et les sardines en sont de très bonnes sources, beaucoup mieux assimilées.

Il existe aussi des laits, yaourts et crèmes issus de végétaux (amandes, coco, riz, avoine, etc) qui vous permettent de remplacer les laitages animaux.

Notez également que pour que le calcium soit utilisé correctement, il faut impérativement que vous ne soyez pas carencé en vitamine D!! Donc au delà de votre apport en calcium, veillez à votre taux de vitamine D !☀️

STRESS

En ce moment, plus que jamais, j’ai l’impression de vivre des montagnes russes émotionnelles…

Affronter chaque nouvelle étape, s’habituer à un nouveau rythme et hop ! Tout devoir recommencer à zéro !

Le stress est en principe une réaction naturelle de l’organisme, qui nous permet de nous adapter rapidement et de faire face à un danger. A l’origine, le stress nous permettait de survivre en déclenchant les réactions physiques et physiologiques nécessaires pour fuir – devant un lion par exemple, ou combattre. Bien pratique donc !

En revanche, les situations de stress chronique ne sont pas naturelles. Nous ne sommes pas faits pour être perpétuellement stressé.

Dans ce cas, le stress peut être considéré comme étant pathologique et peut entraîner notamment des désordres digestifs, des maux de tête, des troubles du sommeil, un affaiblissement du système immunitaire, des problèmes de poids, ou encore des troubles de la reproduction… et nous amener lentement mais surement vers l’épuisement total.

En effet, en cas de stress chronique, l’adrénaline et la noradrénaline, qui sont les hormones du « bon » stress, nécessaire à notre survie, laissent place au cortisol, qui nous permet de tenir – pendant un certains temps – en état d’alerte.

Mais au bout d’un moment, les réserves s’épuisent, il est de plus en plus difficile de surmonter les contraintes, les contrariétés, le réveil devient très difficile, nous nous retrouvons proche du burn-out.

Des moyens et des techniques naturels existent pour lutter contre le stress, particulièrement quand celui-ci est chronique, comme la méditation, le yoga, la cohérence cardiaque, les Fleurs de Bach, les massages, les plantes et huiles essentielles, la sophrologie ou encore l’hypnose. Libre à chacun de trouver les techniques qui lui correspondent.

Au delà de ces techniques, l’hygiène de vie est très importante. Avoir une activité physique suffisante et régulière permet de libérer les tensions, brûler l’excès de cortisol et fabriquer des endorphines – molécules du bien-être et anxiolytiques. Soigner son alimentation pour qu’elle soit le moins stressante possible : limiter le sucre (grosse source de stress pour l’organisme), les sodas, le café, l’alcool, la viande rouge. Mangez en pleine conscience, en prenant le temps et en mastiquant suffisamment.

S’accorder des moments de repos, pratiquer une activité créative, jardiner, ou même cuisiner si vous aimez cela ! La vie social est importante également, même si nous sommes restreint sur ce plan ces derniers temps … c’est important de ne pas s’isoler, de pouvoir parler à des proches, se confier sur ses soucis, et surtout rire !!

Bref, vous l’aurez compris, le stress n’est pas une fatalité, encore faut-il réussir à avoir un minimum de recul pour se prendre en main et mettre en œuvre des solutions.

Si vous vous sentez dépassé et que vous avez besoin d’aide pour déterminer les solutions les plus adaptées à votre situation, votre naturopathe préférée est là pour vous aider 😉

MASKNE

Il faut le reconnaître, pour certaines personnes (dont moi-même), le masque c’est une horreur pour la peau !

La friction continuelle, l’humidité emprisonnée, le manque d’oxygène sont autant de conditions susceptibles d’aggraver l’acné, l’acné rosacée, l’eczéma, …

Pour réduire les effets secondaires dûs au masque, au delà des conseils en matière d’alimentation et/ou de gestion du stress que je pourrais vous donner pour soulager vos problèmes de peau (en fonction de leurs causes), voici quelques astuces naturelles pour limiter les dégâts 😷:

🌺 Soyez douce avec votre peau. Le masque est suffisamment irritant, n’aggravez pas la situation en exfoliant trop la peau. Une peau trop exfoliée sera sensibilisée et répondra avec plus de sébum et donc plus d’acné : c’est totalement improductif.

🌷Quand vous ne portez pas le masque, pulvérisez sur le visage une eau florale apaisante et/ou assainissante comme l’hydrolat de lavande, de rose ou de géranium.

🌙 Le soir en rentrant, nettoyez votre peau avec des produits doux. Une eau micellaire, ou un démaquillage à l’huile de jojoba par exemple.

🍄 Si des boutons sont déjà là, mélangez 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de tea tree ou de lavande avec de l’aloe vera (apaisant) ou de l’huile de nigelle (purifiant et anti-inflammatoire) et appliquez sur les zones à problème.

🍋Enfin, pensez à une cure de probiotiques. La flore cutanée et la flore intestinale sont étroitement liées. Une bonne flore cutanée rend la peau plus résiliante et moins susceptible de créer des boutons.

Ces astuces fonctionnent bien et devraient vous permettre d’apaiser votre peau 😉

Et vous, comment vivez-vous le port du masque ?

Source : https://www.beaute-pure.com

CONFIANCE 💪

Comment garder confiance en l’avenir, tenir le cap, dans ce contexte anxiogène et incertain ?

On nous avait dit que le monde « d’après » serait différent. Beaucoup d’entre nous ont eu envie de changements, de revenir à l’essentiel, de ralentir, d’améliorer notre cadre de vie…

Pourtant, cette rentrée ne me semble pas si différente des autres, mise à part les masques et autres mesures de distanciation…

Si pour vous aussi, le retour « à la normale » s’avère plus difficile que prévu, je n’ai pas de recette miracle, mais quelques astuces « naturo-yoga » pour surmonter cette période 🏔et garder confiance 😌:

  • L’huile essentielle de Laurier Noble (laurus nobilis) : c’est l’une des meilleures huiles essentielles pour favoriser la concentration et la confiance en soi. L’huile essentielle de Laurier Noble est aussi efficace contre de nombreux types d’infections (c’est un excellent antiviral, très apprécié en ce moment 😉). Pour restaurer la confiance : 1 goutte pure à appliquer sur la face interne de chaque poignet puis respirer profondément.
  • En yoga, pratiquer des postures d’ancrage pour stimuler notre chakra racine (muladhara chakra) et retrouver plus de stabilité et de sécurité intérieure. La posture de l’arbre (vrikshasana) est la posture reine pour booster la confiance ! 🌳
  • La Fleur de Bach « Larch » (Mélèze) : l’alliée de la confiance en soi. Parfaite pour retrouver la détermination et la confiance pour avancer. 4 gouttes dans une verre d’eau, 4 fois par jour, pendant 1 mois.
  • Privilégier une alimentation riche en magnésium (céréales complètes, légumes verts, oléagineux, légumineuses, chocolat noir) et en oméga 3 (huile de colza, lin, caméline et poisson gras) pour soutenir le système nerveux.

Comment se passe la rentrée pour vous ?

CAFE ?

Faites-vous partie des personnes pour qui la journée ne commence qu’après avoir pris leur café ?

Pour moi, c’est presque devenu une tradition de démarrer ma journée avec un bon café ☕️

Il est cependant important d’être conscient de l’impact que le café a sur notre corps pour profiter de ses bons côtés uniquement 😉

Le café est l’une des boissons les plus consommées dans le monde !

A petite dose, la caféine est une substance naturellement stimulante pour le système nerveux qui permet d’augmenter la vigilance et la concentration, et aussi d’améliorer les aptitudes physiques.

Mais le café est surtout intéressant pour la santé en raison de sa richesse en antioxydants qui nous aident à nous protéger de nombreuses maladies : cancers, maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, maladies cardio-vasculaires, etc.

En revanche, à des concentrations élevées, la consommation de café devient néfaste et contribue à développer hypertension artérielle, irritabilité, difficulté d’endormissement, aggravation des reflux acides, diminution de l’absorption du fer, déminéralisation (du fait de son effet diurétique)… 🥴

Il est donc recommandé de limiter sa consommation à 2 tasses de café maximum par jour.

J’ajouterai également quelques recommandations, d’un point de naturopathique:

  • Privilégiez l’arabica au robusta : il est de meilleure qualité gustative et deux fois moins riche en caféine,
  • Ne pas boire de café juste après le repas pour ne pas perturber la digestion – remplacer par une tisane (essayez les « Yogi Tea » avec leurs épices ayurvédiques ils ont beaucoup de goût et pas de caféine),
  • Et évitez la consommation après 14h pour ne pas perturber le sommeil,
  • Si vous ne le consommez pas noir, attention à ce que vous ajoutez dans votre café : évitez le sucre blanc et les édulcorants classiques – préférez le sucre complet ou le xylitol (« sucre de bouleau »), remplacez le lait de vache par du lait végétal sans sucres ajoutés tel que le lait d’avoine (le plus neutre en goût), le lait de riz (naturellement sucré) ou le lait de coco (pour une saveur plus exotique 🥥),
  • Choisissez du café bio ou issu de petites plantations afin d’avoir un café avec moins de contaminants. Les grandes exploitations de café non bio utilisent en effet de nombreux pesticides et produits chimiques,
  • Évitez le café contenu dans des capsules d’aluminium : en plus d’être anti-écologiques, ces capsules peuvent entraîner la migration de particules d’aluminium dans le café au moment où elles sont percées. Or, l’aluminium augmente les risques de cancer et de maladies neuro-dégénératives.

Si votre rapport au café tient plus de l’addiction que du plaisir, il serait intéressant de comprendre d’où provient cette addiction ? Fatigue persistante au réveil, somnolence après les repas, coup de pompe à certains moments de la journée ?

Lors du bilan de vitalité que je réalise lors d’une première consultation de naturopathie, nous recherchons ensemble l’origine de votre fatigue et je vous propose des solutions naturelles pour retrouver la forme, sans addiction!

Pensez à prendre rdv pour faire le point 😉

DETOX ÉMOTIONNELLE

De nos jours, la détox physique s’est démocratisée, nous savons qu’il est important de nettoyer son corps et de chasser les toxines régulièrement (aux changements de saisons idéalement). Mais on ne pense pas toujours qu’il est tout aussi essentiel de purifier l’esprit et de se débarrasser de la surcharge émotionnelle.

Les émotions laissent des traces dans l’organisme. En effet : les chocs, les gros stress, les contrariétés et les émotions négatives en général ont tendance à se « stocker » dans le corps, notamment dans le bassin, au niveau du 2ème chakra.

Svadhisthana chakra ou chakra sacré, est un centre d’énergie situé juste sous le nombril. Il est souvent relié uniquement à la sexualité. Cette case ne lui correspond pas entièrement. Bien sur il est le chef d’orchestre des organes liés au genre : ovaires, utérus, etc… Mais il est aussi la racine émotionnelle de tout le corps, réunissant 80% des pensées inconscientes. Avec un chakra sacré bloqué, les symptômes s’accumulent : relations dysfonctionnelles, confusion, trop plein d’émotions, etc. En équilibre, ce chakra constitue une zone refuge, ultra sécurisante et active dans le corps. Grâce à cette base solide, nous pouvons avancer dans la vie avec plus d’énergie et de joie.

Le chakra sacré est relié à l’élément eau et à la couleur orange. Il agit sur les organes sexuels et la vessie. Il équilibre la sexualité, le désir, la créativité, et une forme d’estime de soi. Selon les traditions hindoues et bouddhistes, quand nous nous trouvons sur le bon chemin, il rayonne, amène de la vie. S’il est bloqué, une instabilité émotionnelle s’installe, avec des tendances nettes aux grosses colères « venues de nulle part ». Au niveau physique, des désordres urinaires, des problèmes aux reins et des douleurs dans le bas du dos peuvent survenir.

Pour rééquilibrer le chakra sacré, la méditation est la voie royale. Cela peut paraître paradoxal, mais plus notre vie est active, remplie de travail, de rendez-vous, de contraintes, plus la méditation est indispensable. S’asseoir et ne rien faire à part visualiser ses centres d’énergies rayonner avec les bonnes couleurs devrait être une priorité dans notre monde qui court de folies en folies… On peut également visualiser un bol qui se remplit d’eau au niveau du bas ventre pour recharger svadhisthana chakra.

Le travail sur le bassin et les hanches permet aussi une détox émotionnelle en profondeur et sur le long terme. En Occident, notre façon de s’asseoir, de nous mouvoir ont tendance à refermer le bassin. En Asie, on peut remarquer, ne serait-ce que sur les photos, que les personnes se mettent naturellement accroupis même à des âges canoniques. Cette position est parfaite pour libérer son bassin en ouvrant les hanches et ainsi expulser les énergies et les émotions négatives qui saturent au niveau du second chakra.

Ainsi, toutes les postures de yoga qui « ouvrent » les hanches sont parfaites pour stimuler ce chakra, faire circuler l’énergie : le papillon, le pigeon, la grenouille, malasana ou le demi malasana (comme sur la photo)…

Prendre un bain, nager dans la mer ou une rivière est également un bon moyen de recharger le chakra sacré.

Enfin, se reconnecter avec son enfant intérieur permettra de relancer le 2éme chakra : mettre la musique à fond, commencer à danser, sauter, bouger les hanches !

Il ne vous reste plus qu’à choisir votre option, afin de vous libérer de toutes les énergie usées, les émotions négatives, et profiter pleinement de la vie !

Source sur le chakra sacré : hello-karma.com

RECONNEXION

L’air frais et pur, les paysages apaisants, les odeurs des plantes, la chaleur du soleil et les bruits relaxants… La nature est une source constante de détente qui a tendance à nous revigorer lorsque l’on s’autorise un petit break au vert.

Le contact avec la nature est en effet essentiel à notre bonne santé. Lorsque l’on perd ce contact avec les éléments naturels, des déséquilibres se créent dans le corps. Des études en neurosciences ont été effectuées afin de véritablement comprendre quel impact les balades en nature avaient sur le corps et le cerveau. Les résultats démontrent que cela stimule le bon fonctionnement cérébral, la créativité et la bonne santé physique pour seulement 20 minutes de promenade par jour (diminution du stress et de la tension artérielle, amélioration de l’immunité).

Marcher pieds nus dans l’herbe (dans la rosée du matin est un must), jardiner, nager dans l’océan ou une rivière, escalader une montagne, courir en forêt, ou faire du taï chi dans un parc, peut importe la façon, du moment que vous gardez le contact avec les éléments naturels pour vous ressourcer, recharger votre corps en bonnes ondes, en oxygène, en vitamine D et pour vous relaxer !

Profitez de la saison estivale, même si vous ne partez pas, pour multiplier les occasions de vous retrouver dans la nature, après des semaines confinés à la maison, c’est d’autant plus important.

Votre corps vous remerciera 🙃