SUPER PORRIDGE

Je vous propose aujourd’hui une idée recette de petit déjeuner pour faire le plein d’énergie de bon matin ! Une recette riche en glucides lents, en protéines végétales, en bons gras, pleine de vitamines, de minéraux et riche en fibres : le porridge !

Mais pas n’importe lequel : le super porridge 😉 Il est bien plus gourmand que la recette traditionnelle !

Sans plus tarder voici ma recette que vous pouvez réaliser le matin très rapidement, ou bien à préparer la veille au soir pour grappiller de précieuses minutes de sommeil.

Ingrédients pour une personne :

  • 3 cuillères à soupe de flocons d’avoine (si possible sans gluten)
  • 1 cuillère à soupe de graines de chia
  • 200 ml de lait végétal sans sucres ajoutés (avoine, riz, amande, noisette, coco, …)
  • Epices (cannelle, vanille, curcuma, …)

+ selon l’humeur du jour :

  • 1 cuillère à café de sirop d’érable
  • 1 cuillère à soupe de purée d’amande (ajoute de l’onctuosité et apporte calcium,
  • magnésium et vitamine E)
  • Quelques morceaux de fruits frais (sauf agrumes, melon et pastèques)
  • Quelques graines (noix, amandes, courge, etc)

Placer les flocons d’avoine et les graines de chia dans une casserole avec le lait végétal et les épices choisies, faites chauffer à feu moyen et laisser gonfler pendant 5 min environ.

Verser dans un bol et ajouter votre choix d’ingrédients complémentaires (sirop d’érable, purée d’amande, fruits, graines).

Il ne reste plus qu’à déguster !!

Cette recette est excellente pour toute la famille ! Et elle est idéale pour les femmes enceintes et les jeunes mamans en cette période hivernale pour se réchauffer, se recharger en vitamines et minéraux, rééquilibrer le transit, apaiser le système nerveux, favoriser l’allaitement (si vous allaiter!) et surtout : se faire plaisir !!

Essayez et donnez-moi vos impressions !! En ce moment j’alterne ce porridge avec un petit déjeuner salé : œufs brouillés, pain complet et avocat (et mon fils me suit avec plaisir dans mes expériences de petit déjeuner!!)

HAPPY 2021 ✨🌈😉

Ça y est on y est ! 2020 est enfin terminé 😅

Blague à part, même si cette année a été particulièrement éprouvante (pensée spéciale au personnel soignant 💪), je retiens quelques points positifs :

  • Le 1er confinement a été une véritable bulle hors du temps qui m’a permise de me reconnecter à mon fils et mon conjoint, de revenir à l’essentiel 😌
  • Ma capacité d’adaptation est bien plus grande que ce que je pensais (j’ai dénoué pas mal de croyances limitantes ces derniers mois !)
  • Le ralentissement et les nombreux changements dans mon activité pro m’ont permis de prendre le recul nécessaire pour clarifier ma position et ma mission de vie !

C’est grâce à ces moments de questionnements et d’introspection que j’ai pu réfléchir à ce que je voulais vraiment vous apporter et comment vous aider au mieux ?!

Mon projet a toujours été d’accompagner les femmes sur le chemin du bien-être, plus particulièrement les futures et les jeunes mamans, à travers la naturopathie et le yoga. Mais comment allier ces 2 disciplines pour vous offrir un accompagnement ultra complet et sur-mesure ?!! 🌿🧘🏻‍♀️

C’est de ce questionnement qu’est né mon programme BLISS M’OM !!🌟

BLISS M’OM c’est un programme d’accompagnement individuel spécialement adaptés aux jeunes mamans fatiguées, épuisées, stressées – qui souhaitent retrouver la forme et gagner en sérénité !

Durant cet accompagnement, je vous aide à mieux vivre la période postnatale, à vous ressourcer et à (re)trouver votre équilibre dans cette nouvelle vie de parent de façon simple, naturelle, efficace … et sans culpabilité !

Je vous donnerai les clés pour lutter contre la fatigue et la charge mentale. Vous aller découvrir comment prendre soin de vous et surtout vous recharger afin d’être plus en forme, plus détendue et de pouvoir profiter de vrais moments de qualité avec bébé / votre famille!

Grâce à mon accompagnement, vous vous sentirez épanouie dans votre vie de femme et de maman 🤱

⚠️ il reste encore 3 places pour bénéficier de mon programme BLISS M’OM à tarif préférentiel !!💖

Pour en savoir plus et réserver votre place, contactez-moi rapidement par mail ou téléphone !!

YOGA ET POST-PARTUM (ATTENTION CADEAU DANS CET ARTICLE !)

Depuis la naissance de votre enfant vous vous avez l’impression que votre corps est un champs de bataille ? 

Rassurez vous, vous n’êtes pas la seule et des solutions existent pour vous aider à récupérer votre corps !

Le yoga postnatal est idéal pour soulager, tonifier et relaxer votre corps. L’accent est mis sur le renforcement du dos, de la ceinture abdominale et du périnée ainsi que sur le relâchement des tensions dans les épaules et la nuque. J’aime bien également y ajouter un peu de yoga du visage pour un véritable moment soin de la jeune maman 😉

Le yoga postnatal peut être pratiqué à partir de 10 jours après l’accouchement et jusqu’au moment où vous êtes prête à suivre des cours plus dynamique (et que la rééducation du périnée est terminée).

L’idéal est de pratiquer régulièrement pour observer un réel bénéfice sur les douleurs et sur le tonus périnée/abdos.

Les cours en studio ou en ligne sont parfaits pour apprendre les postures et respirations les plus adaptées à vos besoins. 

En complément, je vous conseille de vous créer une petite séance courte : 10-15 min à faire chaque jour, au moment le plus opportun pour vous : le matin avant que toute la maisonnée ne soit réveillée, durant la pause déjeuner, le soir avant de se coucher.. . A chacune de trouver SON moment ! Ce sera bien plus efficace qu’un cours d’1h suivi de temps en temps. Car je sais bien que réussir à caler un créneau d’une heure dans une journée de jeune maman ce n’est pas toujours évident, surtout les premières semaines !

Besoin d’aide pour mettre en place votre routine yoga ? J’ai quelque chose qui va sûrement vous intéresser!!

Pour vous aider sans vous faire perdre de temps, je vous ai préparé une routine yoga spécial jeunes mamans !

Une routine de 10 min spécialement conçue afin de se relaxer, dénouer les tensions, se ressourcer et travailler abdos et périnée quand on n’a pas une minute pour soi la journée ⏰

Si vous voulez recevoir votre routine, inscrivez-vous sur le lien suivant 👉

A vous de jouer maintenant !!

COMMENT SURVIVRE AUX FÊTES ?

D’un point de vue digestif en tout cas !

Nous entrons dans l’hiver, période froide, où tout ralentit naturellement, et qui est propice à l’embonpoint …

On recherche chaleur et réconfort dans nos assiettes, et dans les occasions de se retrouver (qui se font rares ces derniers temps …).

Alors pour passer le cap de la nouvelle année en pleine forme, voici quelques tips qui devraient vous aider :

  • Buvez, buvez, buvez … de l’eau ! Et des tisanes digestives : menthe poivrée, mélisse, fenouil, romarin, badiane, etc
  • Commencez la journée avec un citron pressé. Ce n’est pas la saison pour faire une vraie détox sur plusieurs semaines. En revanche, le citron pressé un lendemain de repas festif est une bonne solution pour activer la vidange gastrique et stimuler le foie.
  • Pensez au jeûne intermittent : laisser 16h entre 2 repas pour laisser suffisamment de temps au corps pour se détoxiquer et se régénérer. Par exemple, entre le réveillon du 24 et le déjeuner du 25, ne mangez rien et buvez beaucoup d’eau !
  • Prenez de l’argile blanche en cas de reflux, digestion difficile : une cuillère à café dans un verre d’eau pour tamponner l’acidité,
  • Restez actifs : aérez-vous, faites des longues promenades, du vélo, ce que vous voulez du moment que vous ne restez pas statiques ! Le mouvement permet d’activer la détox en massant tous les organes internes (le foie ++), en améliorant le transit et en favorisant l’élimination des toxines par la peau (transpiration) et les poumons.
  • Méditez : profitez de ces moments off pour poser vos intentions pour la nouvelle année et faire le tri dans vos idées/pensées. Faire de la place pour laisser entrer la nouveauté !

Profitez bien de ces moments 😉

Naturopathie et Grossesse

Savez-vous que la naturopathie était un fantastique allié de votre grossesse ?

Lorsque l’on attend un enfant, on est surveillé de près par le personnel médical qui veut s’assurer que le foetus et la future maman sont en bonne santé. Super !

Mais bien souvent, les « petits maux » ne sont pas pris en charge, encore moins l’état émotionnel de la future mère. On nous répond qu’il faut éviter de prendre des médicaments pour ne pas nuire au bon développement de bébé et du coup on se retrouve sans solutions pour soulager tous les inconforts que l’on peut rencontrer durant ces 9 mois si particuliers.

Et pourtant il y en a pas mal – des inconforts : nausées, fatigue, maux de dos, reflux, constipation, hémorroïdes, prise de poids, rétention d’eau, insomnies, ….

Heureusement une bonne hygiène de vie et quelques aides naturelles peuvent faire la différence et apporter un réel confort à la femme enceinte !

Grâce à la naturopathie, je vous propose un accompagnement bienveillant, sur-mesure et naturel (en complément du suivi médical auprès de votre sage-femme ou de votre gynécologue) afin :

  • D’assurer un apport en nutriments idéal pour bébé et vous,
  • De soulager naturellement les divers maux que vous pourrez rencontrer,
  • De travailler sur la gestion de vos émotions tout au long de la grossesse mais aussi au moment de l’accouchement.

POST-PARTUM ET NATUROPATHIE

Ça y est votre bébé est né ! Après des mois d’attente vous avez enfin rencontré ce petit être merveilleux !

Et vous réalisez sûrement maintenant que l’accouchement / la naissance de votre enfant n’est que le début d’une nouvelle aventure !

À partir de ce moment, toute l’attention est portée sur le bébé, et la jeune mère qui était suivie de très près durant toute sa grossesse est comme subitement abandonnée 😕

Pourtant cette période de transition qu’est le post-partum est super importante notamment en termes de récupération physique et émotionnelle!

La fatigue, la frustration et la culpabilité sont les pires ennemies du post-partum.

Pour lutter contre ces fléaux, prendre soin de soi – de son corps et de son mental, est indispensable.

C’est le secret qui vous permettra de mieux vivre la période post-natale, soulager douleurs et inconforts, lutter contre le baby blues, retrouver la forme, créer du lien avec son bébé, et tenir le marathon de la maternité sur la durée.

La bonne nouvelle c’est que la naturopathie est un outil de choix pour tout cela!!

Lors d’une consultation post-natale, nous construisons ensemble un programme de revitalisation pour vous permettre de vous recharger et ainsi être plus en forme, plus détendue et pouvoir profiter de vrais moments de qualité avec bébé !

Vous allez devenir progressivement autonome et responsable de votre bien-être et ainsi gagner en vitalité, en confiance et en sérénité.

Mon approche est bienveillante et accessible à toutes. Pour que puissiez prendre soin de vous sans perdre de temps ni d’énergie, je vous propose des solutions faciles à mettre en place, efficientes et sur-mesure, qui sauront s’adapter à votre mode de vie et à vos contraintes.

Si vous vous reconnaissez dans ce post, contactez-moi en MP ou par téléphone pour échanger plus amplement sur votre problématique ! Je développe actuellement un programme d’accompagnement individuel pour les jeunes mamans, dites-moi si vous voulez en savoir plus!

L’alimentation vivante

L’alimentation dite vivante correspond à la « nourriture fournie par la nature » : les aliments sont cultivés biologiquement, et consommés le plus rapidement possible après récolte, dans leur état cru original, parfois mixés, parfois lactofermentés, mais toujours peu préparés.

Ce type d’alimentation permet de bénéficier de l’intégralité des vitamines, des minéraux mais aussi des enzymes indispensables à une bonne digestion contenues dans les aliments vivants.

Dans cette catégorie d’aliment on retrouve principalement : les légumes (surtout verts), les jeunes pousses, les graines germées, les algues, les fruits, les noix et certaines graines.

Il existe des régimes « crudivores » qui prônent une alimentation 100% crue (ou presque) et qui permettraient d’optimiser sa santé. Néanmoins ce type ce régime est extrêmement contraignant et, à mon sens, carencé notamment en protéines.

Sans pour autant devenir des « bouffeurs de graines » il est important de conserver une part de vivant dans nos assiettes pour renforcer notre vitalité !

Voici quelques astuces pour y parvenir facilement :

  • Manger des légumes vert foncés (et jaunes) crus à chaque repas : ajoutez une poignée de mâche au smoothie du matin, pensez aux salades et crudités, ainsi qu’aux jus de légumes faits à l’extracteur (les jus du commerce, pasteurisés, n’ont plus d’enzymes) surtout si vous avez les intestins fragiles.
  • Consommer des algues : vous pouvez les saupoudrer séchées (sur les légumes, les céréales) ou les mangez en tartare (il en existe d’excellents en boutique bio – rayon frais).
  • Ajouter des graines germées à vos plats, en toping ! Il est possible de les faire pousser soi-même ou de les acheter toutes prêtes en magasin bio.
  • Faites une collation composée d’un fruit frais et d’une petit poignée de graines ou noix afin de faire le plein d’énergie et limiter les fringales. Attention : le sucre contenu dans les fruits demande beaucoup de travail au pancréas pour être assimilé. Mieux vaut en limiter la consommation à 1 voir 2 par jour max.

En plus d’être excellent pour la santé, ces aliments vivants sont beaux et colorés et viennent égayer nos assiettes ! On aurait tord de s’en priver 😉

YOGA ET GROSSESSE

Le yoga prénatal est un véritable atout pour entretenir la tonicité et la souplesse du corps durant la grossesse, soulager les maux du quotidien (dos, fatigue, RGO, transit, etc), se relaxer, mais aussi pour se préparer à l’accouchement grâce au travail sur la respiration et la conscience du périnée.

Prenez par exemple Malasana ou la posture de la Guirlande, qui est une excellente posture pour « ouvrir » les hanches. 

Pratiquer cette posture en fin de grossesse va « aider » bébé à s’engager dans le bassin ! Rassurez-vous si votre grossesse se déroule normalement et que vous n’êtes pas à terme, vous ne risquez rien, à part étirer les hanches et votre bas du dos 😉

Durant le travail, vous pouvez aussi vous placer en Malasana pour aider votre bébé à trouver son chemin : accrocher vous à une chaise, ou à votre partenaire pour vous retrouver en suspension et détendre au maximum le bassin.

Malasana est aussi une position d’accouchement traditionnelle !

Peut-être que vous pensiez que la position sur le dos était votre seule option pour accoucher … et bien sachez que c’est loin d’être le cas ! La position allongée sur le dos est simplement celle qui est la plus pratique pour le personnel médical 😉

Mais certainement pas celle qui aide les femmes à être actrice de leur accouchement et accoucher physiologiquement !

Allongée sur le dos, vous êtes passive, et votre sacrum est bloqué. Or, il a besoin d’être le plus mobile possible pour laisser passer bébé !

Favoriser les postures qui ne compriment pas le bas du dos mais au contraire le relâche est donc un élément clé (mais pas le seul) pour favoriser l’avancée du travail et un accouchement le plus physiologique possible.

Je vous invite à pratiquez régulièrement Malasana durant votre grossesse pour apprivoiser cette posture et pour l’utiliser efficacement le moment venu 😉

Si vos talons ne touchent pas le sol, placez un support sous les pieds (une brique de yoga, un livre ou roulez le tapis sous les talons). Si vous avez du mal rester stable dans la posture, déposez vos fesses sur un support (brique ou livre). Si vous avez du mal à garder le dos droit et la poitrine dégagée, alors prenez appui contre un mur : posez le dos contre le mur et glissez le long du mur pour vous accroupir.

Même en dehors d’une quelconque grossesse : Malasana est une excellente posture pour « ouvrir » les hanches et détendre le bas du dos. Cette pose améliore également le transit.

Alors libérons nos hanches pour préserver leur souplesse et pour favoriser les accouchements physiologiques !

C’EST QUOI LE  » BON GRAS  » ?

Vous m’entendez souvent parler de « bons gras » en consultation de naturopathie. Mais qui sont-ils et à quoi servent-ils ?

En nutrition, on distingues les acides gras trans, saturés et insaturés.

  • Les acides gras trans, ou graisses hydrogénées, sont des graisses d’origine industrielle, créés par les ingénieurs agroalimentaires car ils sont plus stables et plus faciles à utiliser que les acides gras naturels dans les aliments transformés.

Ces graisses hydrogénées sont dangereuses pour le cœur et les vaisseaux sanguins car elles favorisent les dépôts de plaques d’athérome (le fameux gras qui bouche les artères). Elles devraient représenter moins de 2 % des graisses ingérées.

On trouve ces graisses hydrogénées essentiellement dans les produits transformés tels que les soupes en conserve, les pâtisseries et biscuits industriels, certaines pâtes à tarte et margarines, les biscuits apéritifs, les pâtes à tartiner ou encore les barres de céréales.

Rechercher la présence de graisses hydrogénées dans les ingrédients des produits que l’on achète permet de les éviter. Ces ingrédients sont classés par ordre décroissant de quantité. Si la mention « huile hydrogénée » se trouve en début ou milieu de liste, alors chercher un meilleur produit pour votre santé !

  • Les acides gras saturés sont quant à eux d’origine naturel mais à également à limiter car ils favorisent les dépôts de cholestérol dans les artères, augmentent les risques de maladies cardiovasculaires et sont pro-inflammatoires. Ils se trouvent surtout dans les graisses d’origine animale telles que le beurre, la crème fraîche, les fromages, le saindoux ou la charcuterie. On les trouve également dans certaines huiles végétales tropicales (huile de palme, par exemple).
  • Enfin, les acides gras insaturés sont ceux qu’il convient de privilégier dans le cadre d’une alimentation équilibrée ! Ce sont eux les « bons » gras 😉 On les appelle aussi acides gras essentiels car ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme ; ils doivent être apporté par l’alimentation.

D’origine naturelle, ces acides gras insaturés entrent dans la composition de toutes nos membranes cellulaires et sont indispensables au bon fonctionnement des cellules. Ils participent à la fluidité des échanges entre les cellules. Ils ont aussi des propriétés anti-inflammatoires, régulent l’immunité, protègent le système cardiovasculaire, équilibrent les taux de lipides sanguins, et régulent le système hormonal. Enfin ils aident à gérer le stress, l’anxiété, les problèmes d’insomnie, et stimulent toute nos fonctions cognitives (mémoire, concentration) en nourrissant nos cellules nerveuses. 

Ont distingues 3 catégories d’acides gras insaturés : les oméga 3, 6 et 9.

Les oméga 6 et 9 sont généralement apportés en quantité suffisante par notre alimentation. On les retrouve notamment dans l’huile d’olive (oméga 9 ++) et l’huile de tournesol (oméga 6 ++).

Les oméga 3 sont ceux dont nous manquons généralement le plus. Ils se trouvent en particulier dans les poissons gras (saumon, maquereau, sardine), les huiles végétales (huile de colza, lin, noix, cameline), les oléagineux (noix, noisettes, amandes…), les graines de chia et l’avocat.

Idéalement le rapport oméga 6 / oméga 3 apporté par notre alimentation devrait être de 4 pour 1, alors qu’il est actuellement de 30 pour 1 ! Nous devons optimiser notre consommation d’omega 3 pour rééquilibrer ce ratio et profiter pleinement des bienfaits de ces bons gras (en excès, les oméga 6 deviennent pro-inflammatoires) : consommer des poissons gras 2 à 3 fois par semaine, utiliser les huiles riches en oméga 3 pour l’assaisonnement (huile vierge première pression à froid de colza, lin, noix, cameline) – 1 cuillère à soupe midi et soir.

Attention, ces huiles sont fragiles et s’oxydent rapidement : conservez-les bien au frigo et ne les utilisez pas pour la cuisson ! (pour la cuisson, préférez le beurre clarifié (ou ghee), l’huile d’olive ou de coco).

Et si vous avez pris l’habitude de fuir toutes les matières grasses par peur de grossir, n’ayez aucune crainte : les « bons gras » consommés en quantité raisonnable ne vous feront pas prendre de poids, bien au contraire ! Les oméga 3 étant fluidifiants et anti-inflammatoires, ce sont vos meilleurs amis pour faire la chasse aux bourrelets et à la cellulite ! Vous pouvez même les utiliser en huiles de massage sur les zones à problèmes 😉

Alors, réconcilié.e.s avec le gras ?

LUMIERE

Avec le changement d’heure, nous sommes bel et bien entrés dans l’automne.

Je vous propose aujourd’hui des astuces naturelles pour lutter contre la déprime saisonnière, liée au manque de luminosité (manquait plus que ça !) et raviver notre lumière intérieure !

La dépression saisonnière est un syndrome qui peut apparaître à l’approche de l’hiver, à mesure que la clarté extérieure diminue. Chez certaines personnes, le manque de lumière a un effet néfaste. Ils présentent alors des symptômes comme une humeur dépressive, de la fatigue chronique, une baisse de la libido, un besoin exagéré de sommeil, des réveils difficiles, des crises de boulimie ou un appétit anormalement grand, notamment pour le sucre et les glucides en général (pain, pâtes, pommes de terre, etc). 

La lumière joue un rôle important dans la régulation de l’horloge biologique interne. Celle-ci contrôle plusieurs fonctions du corps suivant des rythmes bien précis, comme les cycles d’éveil et de sommeil et la sécrétion de diverses hormones selon l’heure du jour (ou de la nuit). Lorsque la lumière pénètre dans l’œil, elle est transformée en signaux électriques qui, envoyés au cerveau, agissent sur des neurotransmetteurs dont la mélatonine.

La mélatonine, aussi appelée hormone du sommeil, est une hormone produite naturellement par l’épiphyse (ou glande pinéale, au centre du cerveau) qui joue un rôle crucial dans le cycle éveil-sommeil. En temps normal, elle est inhibée durant le jour et libérée en cas d’obscurité (notamment à la tombé de la nuit) pour faciliter l’endormissement. Mais les dérèglements hormonaux causés par un manque de lumière peuvent être suffisamment importants pour entraîner des symptômes liés à la dépression saisonnière.

Pour limiter la production de mélatonine en journée, il faut donc s’exposer suffisamment à la lumière naturelle. Chaque jour, marcher 30 min ou plus en extérieur, prendre des bains de soleil lorsqu’il y en a, surtout au niveau du visage.

En complément, pour se booster et stimuler la production de dopamine (hormone starter du matin), faites du sport le matin ! Et prenez un petit déjeuner riche en protéines.

Stimulez aussi votre production de sérotonine (hormone du bien-être) en consommant régulièrement des aliments riches en tryptophane (précurseur de la sérotonine) : blanc de dinde, oeuf, banane, chocolat noir, noix et graines, riz complet, légumineuses, crucifères (brocoli, chou-fleur, chou de Bruxelles).

Toujours dans l’assiette, privilégier les omega 3 (poissons gras : sardines maquereaux, saumons) qui apaisent le système nerveux.

Enfin, la glande pinéale (qui gère les rythmes circadiens de l’organisme) est liée au 7 ème chakra en yoga (Sahasrara chakra – ou chakra couronne : sagesse, conscience, éveil), qui correspond à la zone située juste au dessus la tête. Pour la stimuler et la rééquilibrer énergétiquement, vous pouvez pratiquer des postures de yoga tels que le chien tête en bas ou la posture sur la tête. Autre solution : une méditation sur la couleur violette (rattachée à Sahasrara chakra) représentée par une boule d’énergie au dessus de la tête.

Prenez soin de vous 😉